Spread the love

La RPDC a confirmé dimanche le lancement test d’un missile balistique à moyenne portée « Hwasong-12 » (Hwasong-12). Cela a été rapporté lundi par le portail Internet américain NK News.

« Le test était destiné à évaluer de manière sélective le missile produit et déployé et à tester la précision globale du système d’arme », a déclaré KCNA.

Il est à noter que lors du test, « la précision, la sécurité et l’efficacité du système d’arme de type Hwasong 12 produit » ont été confirmées. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un n’était pas présent lors du test.

Auparavant, la RPDC avait lancé un projectile non identifié vers la mer de l’Est le 30 janvier. Ce lancement était le septième consécutif par la RPDC en 2022. Le président sud-coréen Moon Jae-in a décrit le lancement comme contribuant à l’escalade des tensions entre les deux Corées.

Notons que les États-Unis ont appelé la Corée du Nord à entamer des pourparlers directs sans conditions préalables sur ses programmes nucléaires et de missiles, a déclaré à la presse un haut responsable de l’administration américaine sous couvert d’anonymat.

« Nous pensons qu’il est parfaitement approprié et absolument juste d’entamer des discussions sérieuses », a déclaré le responsable cité par les médias.

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com