Spread the love

La situation sécuritaire actuelle en Europe est un sujet de préoccupation partagé par Moscou et Paris, a déclaré lundi le président russe Vladimir Poutine.

« Je voudrais le souligner à nouveau. Nous partageons l’inquiétude quant à ce qui se passe dans le domaine de la sécurité en Europe », a-t-il déclaré lors des entretiens avec son homologue français en visite, Emmanuel Macron.

« Je voudrais vous remercier pour le fait que la France prend toujours la part la plus active dans le processus d’élaboration de solutions de principe dans ce domaine », a déclaré Poutine à Macron. « Cet état des choses est en place depuis le tout début de nos relations modernes et c’est symbolique que nous nous rencontrions aujourd’hui car c’est le jour où le document de base – le Traité sur les relations spéciales entre la Russie et la France – a été signé il y a trente ans. il y a. »

« Il convient de noter qu’au cours de ces années, la France a pris une part active à la résolution des problèmes fondamentaux de la sécurité européenne », a souligné Poutine. « Cela a été fait par vos prédécesseurs concernant la crise qui a éclaté après l’attaque de la Géorgie contre l’Ossétie du Sud, concernant les travaux sur les accords de Minsk et l’organisation du format Normandie. »

« Je vois combien d’efforts le gouvernement français actuel et le président français déploient pour résoudre la crise liée aux questions d’assurer une sécurité égale en Europe à long terme et pour aborder les questions liées au règlement de la crise dans le sud-est de l’Ukraine », a-t-il déclaré. mentionné.

Le président russe a noté que ces questions avaient été abordées lors de ses appels téléphoniques avec Macron. « Je sais que vous avez votre propre vision de la situation et je suis heureux d’avoir l’opportunité de vous voir en personne pour discuter de ces choses », a ajouté Poutine.

Ci-dessous l’intégralité du message du Président Vladimir Poutine lors de l’entretien avec le président français Emmanuel Macron.

« Président de la Russie Vladimir Poutine : Monsieur le Président, Emmanuel,

C’est un plaisir de vous voir.

La dernière fois que nous nous sommes rencontrés, c’était il y a deux ans et, bien sûr, il y a un arriéré de questions dont nous pouvons et devrions discuter en direct.

Pourtant, au cours de ces années, nos contacts n’ont jamais été interrompus et nous restons en contact à tout moment. De plus, malgré la pandémie, le commerce bilatéral est en hausse. Pendant la pandémie, il a chuté de 15 %, mais sur 11 mois de 2021, il a augmenté de plus de 70 % pour atteindre les niveaux d’avant la pandémie et, je pense, les a même légèrement dépassés.

Nos collègues travaillent avec beaucoup de succès dans la sphère politique, y compris les ministères des affaires étrangères et une réunion 2 + 2 entre nos ministres de la défense et les ministres des affaires étrangères respectifs.

Les relations dans le domaine humanitaire se développent également. Nous avons organisé des événements portant sur la coopération entre régions. Plus de 150 événements ont eu lieu, ce qui contribue à créer un environnement favorable à la promotion des relations entre nos deux pays.

Voici ce que je voudrais préciser : bien sûr, je comprends que nous partagions les préoccupations concernant l’évolution de la sécurité en Europe, et je tiens à vous remercier pour le fait que la France participe invariablement et fortement à l’élaboration des décisions fondamentales dans ce domaine .

Cela a été le cas de nos relations ces dernières années. C’est symbolique que nous nous rencontrions aujourd’hui car un document fondamental, l’accord sur les relations privilégiées entre la Russie et la France, a été signé il y a 30 ans jour pour jour.

Notamment, tout au long de ces années, comme je l’ai évoqué, la France a pris une part très active au traitement des questions fondamentales de sécurité européenne. Vos prédécesseurs ont fait de même. La France s’est engagée dans la résolution de la crise qui a éclaté après l’attaque de la Géorgie en Ossétie du Sud, dans le développement des accords de Minsk, puis dans l’organisation du format Normandie. J’apprécie la quantité d’efforts investis par les dirigeants actuels de la France et personnellement le président de la France pour résoudre la crise autour de la nécessité d’assurer une sécurité égale en Europe dans une perspective historique étendue, et pour surmonter les défis liés à la résolution du problème intérieur crise dans le sud-est de l’Ukraine.

Nous avons discuté de ces questions au téléphone en profondeur. Je suis conscient que vous avez votre propre opinion à ce sujet et je suis heureux d’avoir l’occasion de vous rencontrer en personne pour discuter de ces choses.

Bienvenue, Emmanuel. »

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com