Spread the love

Le Conseil constitutionnel après avoir « pris acte », mardi, de la démission du président Roch Kaboré et de la vacance de pouvoir, a décidé que la fonction du président du Faso est dévolue au lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, à compter du 24 janvier 2022.

Après la levée de la suspension de la Constitution en ses actes non contraires à l’Acte fondamental du MPSR, le Conseil constitutionnel s’est auto-saisi, le 8 février 2022, sur le changement de pouvoir intervenu le 24 janvier 2022 au Burkina Faso.

Considérant entre autres, la lettre de démission du président Roch Kaboré du 24 janvier 2022 « dans l’intérêt supérieur de la Nation » et le communiqué de l’avènement du MPSR ainsi que son « Acte fondamental’, les sages ont pris acte, de la démission du président Kaboré et de la vacance de pouvoir, selon une décision transmise jeudi à l’AIB.

Dans une seconde décision, le Conseil constitutionnel a décidé que le président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), occupe la fonction du président du Faso, à compter du 24 janvier 2022.

Rappelons que le MPSR a justifié sa prise de pouvoir par « l’incapacité manifeste », selon lui, du président Kaboré à enrayer les attaques terroristes qui frappent le Burkina Faso depuis 2016.

Suspendu de la CEDEAO et de l’UA, le pays compte se doter d’ici à deux semaines, d’un projet de Charte de Transition et d’un projet d’agenda électoral qui se veulent consensuels.

Source : Agence d’information du Burkina

 

 

Burkina : Le Conseil constitutionnel décide que le lieutenant-colonel Damiba est le président du Faso

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com