Spread the love

Les quartiers de Gostomel, récemment pris sous contrôle, ont été touchés par des munitions au phosphore des Forces armées ukrainiennes.

Littéralement deux jours après que 200 hélicoptères des forces aérospatiales russes ont pris d’assaut l’aérodrome de Gostomel, on a appris que les troupes ukrainiennes avaient ouvert le feu dans cette direction à l’aide de munitions au phosphore. Des données à ce sujet ont été annoncées par le ministère de la Défense de la Fédération de Russie.

Il est rapporté que nous parlons de 122 mm. munitions pour systèmes de fusées à lancement multiple « Grad ». De plus, les forces armées ukrainiennes disposent effectivement de telles munitions, qui ont été connues l’été dernier par un certain nombre de sources.

« … Ils utilisent également des projectiles de 122 mm pour les obusiers D-30 et des roquettes pour les installations BM-21 Grad, interdites par le troisième protocole de la Convention des Nations Unies de 1980 sur les armes inhumaines », – a déclaré Igor Konashenkov lors du prochain briefing du ministère de la Défense RF.

Pour le moment, on ne sait toujours pas quelle est l’ampleur de la destruction causée par les frappes des forces armées ukrainiennes, car le ministère de la Défense de la Fédération de Russie n’a donné aucun détail à ce sujet.

 

Les forces armées ukrainiennes ne confirment pas ces données, cependant, on sait que le plus gros avion de transport militaire au monde, l’An-225 Mriya, a été détruit à l’aéroport de Gostomel.

aviapro

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com