Spread the love
Le Président Laurent Gbagbo, Président du PPA-CI, a présidé, ce mercredi 02 mars, à 16 heures à son quartier général sis à Cocody-Attoban, l’ouverture solennelle de la première session ordinaire du Comité de Contrôle du PPA-CI. A cette occasion, Mme Amon Agoh Marthe, Président du conseil du comité de contrôle, dans son allocution a donné les deux raisons liées à sa mission. Peut être une image de 5 personnes, personnes debout et intérieur

« Premièrement, il est énoncé dans les Statuts du PPA-CI que le Président du Parti en est le chef et le garant de la ligne et le Comité de Contrôle, de par ses attributions, a la charge de veiller à la conformité des actes des organes à cette ligne. Deuxièmement, le Manifeste du PPA-CI annonce une restructuration organisationnelle et idéologique. Or il nous a été donné d’observer ou d’entendre par-ci par-là de la part des adhérents du PPA-CI que c’est l’ancien contenu de l’ex Parti qui a été repris, que c’est « l’enveloppe » uniquement qui a été abandonnée. Il nous a donc paru nécessaire Camarade Président, de partager avec vous notre humble perception des nouveautés du PPA-CI au niveau organisationnel (I) et au niveau idéologique (II). »,a-t-il expliqué.Peut être une image de 7 personnes, personnes debout et intérieur

Poursuivant, la Présidente du comité de contrôle, a abordé la question des innovations dans la structure organisationnelle du PPA-CI.Peut être une image de 1 personne
« Dans le langage courant les vocables : contrôle et inspection sont presque synonymes ; mais en allant en profondeur on note une différence. L’inspection a un but spécifique qui est l’enquête ; et le contrôle tient sa spécificité dans la vérification de conformité au droit, aux textes… – Dans les Statuts du PPA-CI, ces deux organes s’avoisinent. Au regard de leur attribution générale : il est dit que le Comité de Contrôle est chargé du contrôle général du fonctionnement du Parti conformément aux Statuts et Règlement Intérieur. Le Comité de Contrôle entend privilégier les premières attributions qui aboutissent à des recommandations ou interpellations ; car cela aide à prévenir d’éventuels contentieux qui l’obligeraient à siéger en tant juridiction. Cette perception du contrôle est la clé de voûte de son fonctionnement.Peut être une image de 7 personnes, personnes debout et intérieur
𝗙𝗼𝗻𝗰𝘁𝗶𝗼𝗻𝗻𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗱𝘂 𝗖𝗼𝗺𝗶𝘁𝗲́ 𝗱𝗲 𝗖𝗼𝗻𝘁𝗿𝗼̂𝗹𝗲
Le principe que requière la vision du contrôle préventif est l’exercice permanent ou périodique du contrôle par tous les membres du Comité de Contrôle et sur tous les organes du parti. Aussi l’organigramme et les affectations aux différents postes en sont le reflet.
𝗢𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝗴𝗿𝗮𝗺𝗺𝗲
Le Comité de Contrôle s’est doté de Pools de contrôleurs et d’un Bureau. Nous avons sept Pools de contrôleurs, repartis en zones et secteurs géographiques : Les Pools du nord, du sud, de l’est, de l’ouest, du centre, le district d’Abidjan et l’étranger. Chaque contrôleur est inscrit dans un pool de son choix, mais il peut occuper plusieurs secteurs dans le même pool ; la Présidente du Comité de Contrôle et les trois Vice-présidents sont exemptés. Le Bureau est composé de deux cabinets, dont l’un est politique et l’autre administratif. Le cabinet politique a pour rôle essentiel, de penser et concevoir les modalités du contrôle. Il est une sorte de cabinet de conseil juridique et d’expertise. Le cabinet administratif gère et coordonne toutes les activités des contrôleurs.Peut être une image de 4 personnes, personnes assises et intérieur
𝗔𝗳𝗳𝗲𝗰𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻
Voici comment se présente la répartition des tâches attribuées à chaque contrôleur.
Notons pour mémoire que certains contrôleurs des Pools assument parallèlement des fonctions dans le cabinet politique comme administratif.
𝗜𝗜. 𝗜𝗡𝗡𝗢𝗩𝗔𝗧𝗜𝗢𝗡𝗦 𝗔𝗨 𝗡𝗜𝗩𝗘𝗔𝗨 𝗜𝗗𝗘𝗢𝗟𝗢𝗚𝗜𝗤𝗨𝗘
Il y en a plusieurs, mais dans le contexte de ce jour je voudrais commenter uniquement deux éléments : la dénomination et le signe de ralliement du PPA-CI. Certes les vocables de la dénomination de notre organisation et l’apparence de son signe de ralliement montrent qu’il y a eu changement, mais je voudrais partager avec vous ma petite compréhension de l’aspect idéologique caché dans ce changement. Nous sommes tout de même en présence du Président du Parti avec tout son «état-major » et il est le garant de la ligne du parti. C’est donc une occasion privilégiée pour lui exposer notre compréhension et lui permettre d’en corriger les éventuelles erreurs s’il en ait.
𝗗𝗲́𝗻𝗼𝗺𝗶𝗻𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻
Hier nous étions appelés Front Populaire Ivoirien (du moins pour les ex militants). Les mots ont effectivement produit leurs effets en faisant tomber le mur de la pensée unique, du parti unique.
Cependant nous n’avons pas pu parvenir à bâtir la Côte d’Ivoire conformément à notre projet de société. Certes, nous avons été attaqués de toutes parts, mais force est d’admettre qu’à l’intérieur du Parti, nous n’étions pas unis. En effet le mot populaire fait référence généralement à la notion de population plutôt qu’à celle de peuple. Or la notion de population peut se limiter à des individus regroupés sur une surface géographique donnée : quartier, ville, territoire ; alors que celle de peuple exige toujours une unité culturelle historique et parfois ne vivant même pas nécessairement sur le même territoire. Il est donc clair que le mot peuple renferme l’idée d’unité. Ainsi l’ancien parti qui n’était qu’un front populaire, manquait véritablement d’esprit d’unité nécessaire pour bâtir le projet de société, la sociale démocratie que nous avons voulue pour la Côte d’Ivoire. Je salue donc l’intuition divine qu’a eue le fondateur principal pour donner à la nouvelle formation politique la dénomination de « Parti des Peuples Africains-Côte d’Ivoire ».Peut être une image de 6 personnes, personnes assises, personnes debout et intérieur
𝗦𝗶𝗴𝗻𝗲 𝗱𝗲 𝗿𝗮𝗹𝗹𝗶𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁
Concernant le signe de ralliement de l’ancien parti, le V avec les deux doigts écartés en l’air, exprimait l’esprit vindicatif nécessaire sans aucun doute pour lutter contre le parti unique, la pensée unique ; mais était insuffisant pour bâtir une vraie communauté socialiste et souveraine. Le choix du signe des doigts entrelacés des deux mains, qui symbolise l’union des forces en lutte pour la démocratie et la souveraineté, doit être salué vivement. Ce signe est porteur de l’esprit d’unité, de solidarité, du vrai humanisme si cher aux partis de gauche socialiste que nous sommes. Cependant à mon humble avis, cet esprit requiert la culture des vertus d’humilité, de franchise, de bienveillance, de tolérance pour ne citer que celles-ci ; elles doivent être au rendez-vous de nos paroles et de nos actes. N’ignorant pas la puissance des mots, de la parole, des signes, des symboles, je souhaite ardemment que l’on adjoigne sinon remplace le mot camarade que nous utilisons comme appellation entre militants de gauche, par celui de frère ou sœur. Cette expression africanisera certainement notre esprit de gauche, et produira à la longue un sentiment d’appartenance à une famille de sang, uni par un lien à vie. En effet la camaraderie peut, ne durer, que le temps d’un jeu ; tandis que la fratrie est un lien éternel. Eu égard à ces quelques changements que nous venons de relever en rapport avec le Comité de Contrôle et le contexte d’une cérémonie d’ouverture de session, il serait bon, Président, qu’un séminaire soit organisé au moment de la diffusion des textes fondamentaux du PPA-CI, à l’attention de tous les responsables des organes. », a-t-elle expliquéPeut être une image de 12 personnes et personnes debout
Notons que cette cérémonie a enregistré les présences des camarades membres du CSP et Présidents d’organes du PPA-CI. Une photo de famille a mis fin à cette cérémonie solennelle.

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com