Spread the love

TASS/. Jusqu’à 14 000 civils ont été tués dans les républiques de Donetsk et de Lougansk depuis 2014, a déclaré samedi le président russe Vladimir Poutine.

« Ce que je vais dire peut sembler dur. Pourtant, la situation m’oblige à dire tout haut ce qui vient de m’arriver. Comme vous l’avez peut-être entendu, les chiens errants commencent de nos jours à attaquer les gens dans diverses régions. Certains se blessent. Il y a même été des cas mortels », a déclaré Poutine.

À un moment donné, les gens « commencent à empoisonner et à tirer sur ces animaux ». Il a fait une réserve que même les chiens errants étaient un problème distinct et « les autorités locales sont obligées de le résoudre ».

« Maintenant, écoutez ceci : les habitants du Donbass ne sont PAS des chiens errants ! Pourtant, 13 000 à 14 000 d’entre eux y ont été tués au fil des ans. Plus de 500 enfants ont été tués ou estropiés », a déclaré Poutine.

Pour lui, ce qui est particulièrement intolérable, c’est que l’Occident soi-disant civilisé a préféré ne pas s’en apercevoir pendant huit ans.

« De plus, les autorités de Kiev ont commencé à dire catégoriquement ces derniers temps qu’elles n’appliqueraient pas ces accords (Minsk-2 – TASS). Elles le disent depuis toujours à la télévision et sur Internet – partout ! Elles déclarent en public : « Nous n’aimons pas cela, nous ne le ferons pas », a expliqué Poutine.

Entre-temps, la Russie a continué d’être accusée de ne pas avoir mis en œuvre les accords.

« Mais c’est un non-sens. C’est absurde. Ils soutiennent que le blanc est noir et que le noir est blanc », a-t-il partagé son impression des derniers événements.

 

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com