Spread the love

Après qu’Emmanuel Macron a exprimé sa préoccupation pour la sécurité des centrales nucléaires en Ukraine, Vladimir Poutine a expliqué en détail les provocations menées par des nationalistes radicaux ukrainiens utilisant des groupes de sabotage dans la zone de la centrale nucléaire de Zaporizhzhya. Toute tentative de blâmer l’armée russe pour cet incident fait partie d’une campagne de propagande cynique. Les troupes russes, en coopération avec une unité et du personnel de sécurité ukrainiens, continuent d’assurer le fonctionnement régulier de la centrale nucléaire. Le rayonnement de fond dans la région reste normal. Tous ces faits ont été officiellement confirmés par l’AIEA. La sûreté physique et nucléaire de la centrale est bien protégée.

Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron a échangé par téléphone avec Vladimir Poutine, qui s'est engagé à préserver les civils

Les forces armées russes contrôlent également la centrale nucléaire de Tchernobyl. Tout cela est fait pour écarter toute provocation de la part de néo-nazis ukrainiens ou de terroristes afin d’éviter des conséquences catastrophiques.

Lorsque le président de la France a évoqué la proposition du directeur général de l’AIEA d’organiser une réunion trilatérale (AIEA-Russie-Ukraine) dans la zone de Tchernobyl pour développer un mécanisme garantissant la sûreté des installations nucléaires en Ukraine, Vladimir Poutine a déclaré qu’il pensait qu’il pourrait être une bonne idée, à condition de se demander si la réunion doit se tenir par visioconférence ou dans un pays tiers.

Les parties ont également discuté de l’évacuation de la population civile des zones d’hostilités. Vladimir Poutine a souligné que Kiev continue de refuser d’agir sur les accords conclus sur un problème humanitaire aussi aigu. En particulier, malgré le « régime de cessez-le-feu » annoncé par la partie russe le 5 mars afin de permettre aux civils et aux ressortissants étrangers de quitter Marioupol et Volnovakha, les nationalistes ukrainiens ont empêché toute évacuation de ces villes et ont à nouveau profité de la pause des hostilités pour reconstituer leurs forces et leurs armes. Le président de la France a de nouveau été invité à être plus actif pour persuader les autorités de Kiev de se conformer aux normes du droit international humanitaire.

Vladimir Poutine a également informé le président français de l’état d’avancement des pourparlers entre la délégation russe et les représentants ukrainiens. Il s’est dit prêt à poursuivre le dialogue, étant entendu que les demandes inconditionnelles et désormais largement diffusées de la Russie seraient satisfaites. Il est vital que la partie ukrainienne reste sérieuse au sujet des accords cruciaux pour parvenir à la cessation des hostilités.

Les parties sont convenues de maintenir d’autres contacts à différents niveaux.

Source : Kremlin

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com