Spread the love

Le mardi 08 mars 2022, aux environs de 09 heures, un opérateur économique de nationalité turque en provenance d’Assouindé, accompagné de son employé, se rendait à BONOUA pour effectuer le paiement de sa facture d’électricité. Ledit employé avait emmené ses quatre enfants et ses deux neveux avec lui.

Parvenu au rond-point de SAMO, et alors que l’employé était descendu du véhicule pour acheter des biscuits aux six enfants, l’opérateur économique était pris à partie par des personnes qui se trouvaient en ces lieux ; celles-ci l’accusant d’avoir enlevé lesdits enfants. Elles trouvaient en effet suspect qu’un individu de race blanche soit seul dans un véhicule avec six enfants.

Le père et oncle des enfants, revenu après les achats et ne trouvant ni son patron ni les enfants, est informé de ce qu’ils ont été conduits à la police parce que l’opérateur économique était soupçonné de tentative d’enlèvement des six enfants trouvés dans son véhicule.

Ce dernier se rendait alors à la police pour apporter un démenti formel aux accusations d’enlèvement. Les mères des enfants venues précipitamment d’Assouindé en feront de même.

C’est le lieu pour le Procureur de la République de faire observer que ces faits sont en total déphasage avec ceux relatés à travers une audio qui circule sur les réseaux sociaux ; laissant croire que les enfants étaient tous dans le coffre du véhicule, ce qui de toute évidence n’aurait pas permis de les voir à distance.

Le Procureur de la République voudrait encore une fois attirer l’attention des uns et des autres sur les conséquences préjudiciables que peuvent entraîner la diffusion et la reproduction des nouvelles fausses.

Il invite les utilisateurs des médias sociaux à la retenue et à plus de responsabilité dans la diffusion des informations.

Fait à Abidjan, le 10 Mars 2022

P/LE PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE

LE SUBSTITUT RESIDENT PRES LA SECTION DE TRIBUNAL DE GRAND-BASSAM

ANNE BONIFACE AKESSE

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com