Spread the love

La position des pays arabes d’Asie occidentale, tels que les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite, qui sont les principaux alliés de Washington dans la région, vis-à-vis de la crise ukrainienne semble significative :

Alors que les États-Unis s’attendaient à ce que les pays arabes se rangent de leur côté dans le conflit russo-ukrainien et soutiennent leurs actions contre la Russie, Abou Dhabi et Riyad, ainsi que d’autres pays du golfe Persique, ont d’abord tenté de faire preuve de neutralité ; il est cependant ressorti par la suite qu’ils sont davantage enclins à soutenir la Russie dans le cadre de son opération militaire contre l’Ukraine. Les Émirats arabes unis sont l’un des pays qui, avec la Chine et l’Inde, se sont abstenus de voter au Conseil de sécurité sur un projet de résolution américain demandant le retrait des troupes russes d’Ukraine.

D’autre part, alors que les prix mondiaux du pétrole continuent d’augmenter en raison des sanctions américaines contre la Russie, les États-Unis ont demandé une augmentation de la production de pétrole saoudien ; mais le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane, dirigeant de facto de l’Arabie saoudite, a déclaré lors d’un appel téléphonique la semaine dernière au président français Emmanuel Macron que son pays s’engage à respecter l’accord OPEP Plus conclu avec la Russie et approvisionnera progressivement le marché en pétrole brut. Alors que les économistes prévoient que les prix du pétrole pourraient atteindre 300 dollars le baril à la suite de la crise ukrainienne et des sanctions américaines contre la Russie, l’accent mis par l’Arabie saoudite sur l’accord OPEP Plus pourrait entraîner un désastre économique pour l’Europe et les États-Unis.

De même, Mohammed ben Salmane, qui n’est pas satisfait du comportement de la nouvelle administration américaine dirigée par Joe Biden contre l’Arabie saoudite, et la personne de MBS, dans une interview avec le magazine américain The Atlantic, a pris une position sans précédent contre Biden et a déclaré qu’il se fichait de savoir si Biden l’ignorait.

Fabrice Beaur, expert pour l’ONG EODE, et Ayssar Midani, spécialiste franco-syrienne des questions internationales, s’expriment sur le sujet.

* RADIO.LUCMICHEL

https://www.podcastics.com/profile/12075-radiolucmichel/

* LUCMICHEL-TV

https://vimeo.com/lucmicheltv

 

Une contribution de Fabrice Beaur et Luc Michel.

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com