Spread the love

Les mouvements HAMAS et Jihad islamique palestinien condamnent l’assassinat de la journaliste Shireen Abu Akleh et demandent que le régime israélien soit traduit en justice.

Le Mouvement de résistance islamique palestinien (HAMAS) a fermement condamné mercredi le meurtre par balle de la journaliste américano-palestinienne Shireen Abu Akleh par le régime sioniste en Cisjordanie occupée, le qualifiant de crime délibéré contre tous les journalistes cherchant à dénoncer les actes et les crimes du Ennemi sioniste contre les Palestiniens.

« Le monde et toutes les institutions internationales doivent agir de manière responsable et condamner ce crime odieux et tenir pour responsables et traduire en justice les dirigeants du régime sioniste d’occupation qui ont violé tous les principes et lois internationaux », a déclaré le HAMAS dans un communiqué.

Le mouvement palestinien a également salué les efforts déployés par la journaliste palestinienne du réseau qatari Al Jazeera pour raconter les événements en Palestine et exprimer la douleur et la souffrance de la nation, soulignant que son meurtre n’empêche pas les médias de diffuser la réalité et de dénoncer la brutalité et les actes terroristes du régime contre le peuple palestinien et ses lieux saints.

Pour leur part, les Brigades Ezzedin Al-Qassam, la branche militaire du HAMAS, ont exprimé séparément leurs condoléances pour le martyre d’Abou Akleh, qualifiant le martyre du journaliste de « point culminant de la brutalité du régime israélien ».

Shireen Abu Akleh, journaliste chevronnée d’Al Jazeera, a été abattue par les forces d’occupation israéliennes alors qu’elle était en mission à Jénine, en Cisjordanie occupée.

Les Brigades Ezzedin Al-Qassam ont en outre déclaré que l’assassinat montrait une fois de plus la brutalité des occupants israéliens et les tentatives avortées du régime sioniste de cacher ses crimes et de faire taire la voix de la vérité.

Le mouvement du Jihad islamique palestinien, à son tour, a déclaré dans un communiqué publié le même jour que le martyre du journaliste palestinien est « la preuve du terrorisme israélien ».

« L’objectif du régime d’occupation sioniste en commettant ce crime est de faire taire la voix et l’image qui reflètent son agression et ses actes terroristes « , a déclaré le Jihad islamique, tout en dénonçant que cibler les médias et attaquer les journalistes est une méthode conforme à la politique du le régime sioniste.

De son côté, l’ambassadeur palestinien aux Nations unies, Riad Mansur, a appelé à une enquête internationale et indépendante sur le meurtre du journaliste palestinien. S’adressant à la presse, le représentant palestinien a souligné l’indignation mondiale générée par la mort d’Abu Akleh et a espéré que cela conduirait à des mesures concrètes pour poursuivre les coupables.

L’Organisation de la coopération islamique (OCI) a également déclaré dans un communiqué que le crime constitue une violation flagrante des lois et normes internationales, et nécessite une enquête immédiate et la capture de tous les responsables.

L’OCI a souligné que le meurtre d’Abou Akleh avait eu lieu dans le contexte des violations israéliennes de la liberté de la presse et des médias, dans le cadre de sa politique visant à bloquer la vérité, bâillonner la presse, dissimuler ses violations quotidiennes et cacher ces informations à l’opinion publique internationale. Par conséquent, il a appelé les institutions internationales compétentes à prendre des mesures immédiates pour fournir la protection nécessaire aux journalistes et aux professionnels des médias travaillant dans les territoires palestiniens occupés.

Le service extérieur de l’IRIB condamne le meurtre d’Abu Akleh par Israël
Par ailleurs, la Ligue arabe (LA) a condamné, à son tour, dans des termes fermes le meurtre du journaliste palestinien, soulignant que ces crimes odieux visent à « supprimer la vérité et la liberté ». Il a également souligné la nécessité d’une enquête internationale sur le meurtre et de prendre des mesures urgentes pour que les responsables du meurtre du journaliste soient tenus responsables.

Israël a mené des raids presque quotidiens en Cisjordanie occupée ces dernières semaines ; Les brutalités de ce régime continuent de faire un grand nombre de Palestiniens morts, blessés et détenus dans le territoire palestinien occupé, alors que la communauté internationale reste silencieuse face à ses crimes, ce qui encourage ce régime à commettre davantage d’atrocités contre le peuple palestinien, selon les autorités palestiniennes.

Source : Hispan Tv

 

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com