Spread the love

Le porte-parole du ministère iranien de la Défense a déclaré que le porte-satellites Zoljanah capable d’emporter des satellites avait de nouveau été testé à des fins de recherche.

Cité par Fars News, Seyyed Ahmad Hosseini, porte-parole du département spatial du ministère iranien de la Défense, a déclaré que trois lancements de recherche étaient prévus pour la mise en service de la fusée Zoljanah dont le deuxième a été effectué à des fins de recherches.

Il a ajouté que la troisième phase du développement de ce porte-stellites hybride avait été entamée sur la base des informations obtenues à partir du deuxième test.

Zoljanah est un porte-satellites à trois étages dont deux étages de propulsion solide et un seul liquide, affirme le responsable, indiquant que l’appareil capable de placer les satellites sur une orbite à 500 km au-dessus du sol, peut rivaliser avec les transporteurs actuels du monde.

Après Nour-1, l’Iran a dévoilé le 1er février 2021 son nouveau porte-satellite Zoljanah fabriqué par le ministère iranien de la Défense et de la Logistique des forces armées dans le but d’accéder à la technologie du moteur à combustible solide.

Le même jour, M. Hosseini a ajouté que le lancement d’essai du Zoljanah avait été réalisé pour la première fois grâce aux efforts des scientifiques de l’industrie spatiale du ministère de la Défense. « Nous avons acquis la technologie de fabrication du plus puissant moteur à combustible solide », s’est-il félicité.

Aujourd’hui, la plupart des satellites, lancés depuis la Terre, s’installent sur l’orbite terrestre basse ou OTB (LEO en anglais, pour Low Earth Orbit) qui est une zone de l’orbite terrestre allant jusqu’à 2 000 kilomètres d’altitude, située entre l’atmosphère et la ceinture de Van Allen.

Puisque les satellites qui se retrouvent sur l’OTB ne peuvent couvrir une vaste région sur Terre, en raison de la basse altitude de cette orbite, il faut en avoir d’autres pour améliorer le champ de couverture ; c’est là où entre en jeu une constellation de satellites.

Comme le nom l’indique, une constellation de satellites est un groupe de satellites artificiels qui travaillent de concert. Les satellites orbitent selon des orbites choisies et synchronisées de sorte que leurs couvertures au sol respectives se chevauchent et se complètent au lieu d’interférer entre elles.

En 2020, le Corps des gardiens de la Révolution islamique a lancé le satellite Nour-1 par la fusée Qassed et a ainsi réussi à mettre en orbite le premier satellite militaire de l’Iran. Par ailleurs, en Iran, les cubeSats, qui désignent un format de nano-satellites, sont en cours de production, juste à côté des satellites de grande taille.

Selon le porte-parole du département aérospatial du ministère iranien de la Défense, la fusée Zoljanah, qui a été récemment testée, pourra porter dix satellites Nour, d’un seul coup, avant de les mettre en orbite.

En effet, par trois lancements de la fusée Zoljanah, 30 satellites de reconnaissance sont placés simultanément en orbite. Cette évolution contribue largement à l’amélioration des capacités de supervision et de surveillance de l’Iran, permettant ainsi une bonne couverture en temps réel des différentes régions de la Terre. Autrement dit, la mise en orbite des satellites de reconnaissance en constellation tels que Nour ouvrira les yeux de la République islamique d’Iran vers les quatre coins du monde.

Source : Press TV

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com