Spread the love

Le pape François a parlé de sa « tristesse, de son indignation et de sa honte » face au rôle de l’Église catholique dans la maltraitance des enfants autochtones canadiens dans les pensionnats, alors qu’il lançait un pèlerinage pénitentiel d’une semaine dans le pays.

S’exprimant devant deux anciennes écoles de Musquatsis, en Alberta, Francis est allé encore plus loin, s’excusant du soutien chrétien à la « mentalité coloniale » générale de l’époque et appelant à une « enquête sérieuse » sur les écoles pour aider les survivants et la postérité à guérir.

« Avec honte et sans équivoque, je demande humblement pardon pour les maux commis par tant de chrétiens contre les peuples autochtones », a déclaré François.

Avec honte et sans équivoque, je demande humblement pardon pour les maux commis par tant de chrétiens contre les peuples autochtones, a déclaré François.

Le pape de 85 ans, qui utilise toujours un fauteuil roulant et une canne en raison d’une fracture du genou, effectue une tournée d’excuses d’une semaine au Canada pour tenir une promesse faite aux délégations autochtones qui lui ont rendu visite plus tôt cette année au Vatican, où il a présenté des excuses initiales.

Les dirigeants indigènes portant des ogives en plumes d’aigle ont accueilli le pape en tant que leader et l’ont accueilli avec des chants, des tambours, des danses et des chants de guerre.

Entre 1881 et 1996, plus de 150 000 enfants autochtones ont été séparés de leur famille et envoyés dans des internats.

De nombreux enfants ont été affamés, battus et abusés sexuellement dans un système que la Commission canadienne de vérité et réconciliation a qualifié de «génocide culturel».

Source : Press TV

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com