Spread the love

Ukraine: la bio-révélation de Lavrov!

En visite au Caire, le chef de la diplomatie russe a mis en garde contre l’existence des centaines de laboratoires biologiques américains à travers le monde.

S’exprimant dimanche 24 juillet au siège de la Ligue arabe au Caire, le ministre russe des Affaires étrangères a averti que l’Amérique possédait des centaines de laboratoires biologiques dans le monde et souligné qu’il s’agissait d’une question dangereuse.

Il n’y a pas si longtemps, Eligor Krylov, le commandant des forces de soutien aux attaques chimiques et biologiques affiliées aux forces armées russes, a annoncé que le département américain à la Défense menait 10 projets sur le sol ukrainien pour travailler sur la propagation de maladies dangereuses et infectieuses. Il a averti que l’apparition de ces maladies peut avoir des effets économiques mondiaux. Selon lui, un échantillon d’agents infectieux sera également envoyé sur le sol américain pour examen.

Lors de son discours, le ministre russe des Affaires étrangères a déclaré que Moscou n’avait rien à cacher sur les opérations de la Russie en Ukraine, et que l’envoi d’armes à l’Ukraine par l’Occident confirme maintenant les préoccupations légitimes de Moscou par rapport à la Sécurité.

Il a souligné : «L’intégrité de l’Ukraine était garantie par les par l’accord de Minsk, mais le régime de Kiev n’a pas rempli ses obligations et a plutôt tenté de le détruire, et l’Union européenne n’est intervenue d’aucune manière pour empêcher cette action.»

Lavrov a ajouté : «L’Union européenne n’a même pas exprimé sa préoccupation concernant la violation de l’accord commise par le régime de Kiev, ainsi que la situation dans le Donbass.»

Il a noté : «Les garanties de sécurité que nous réclamions assuraient la sécurité de l’Europe, mais l’OTAN a répondu à cette demande de la Russie en envoyant des armes meurtrières à l’Ukraine.»

«Aucun pays ne peut garantir sa sécurité aux dépens de la sécurité des autres pays», a affirmé le ministre russe des Affaires étrangères avant de déclarer : «La Russie était préoccupée par les plans expansionnistes de l’OTAN, et ce pacte militaire a ignoré les préoccupations de sécurité de la Russie concernant l’adhésion de l’Ukraine à l’alliance.»

Il a poursuivi : «Le régime de Kiev a délibérément interdit de parler russe dans l’est de l’Ukraine, les autorités ukrainiennes se sont délibérément engagées dans le racisme et l’inimitié avec la Russie.»

Plus loin dans ses propos, le chef de la diplomatie russe a indiqué : «La Russie n’a pas clos le dialogue avec l’Ukraine, et c’est l’Occident qui fait obstruction au processus de négociations entre la Russie et l’Ukraine.»

Lavrov a dénoncé l’action de l’armée ukrainienne pendant la guerre et notamment l’utilisation des civils comme boucliers humains. Selon lui, l’Union européenne a complètement manqué à ses obligations et Kiev a non seulement violé l’accord de Minsk, mais a bombardé les zones où étaient présentes les forces de l’opposition.

Avec Press tv

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com