Spread the love

Taïwan: l’électrochoc de Kim

100 000 soldats nord-coréens pour combattre Kiev? la stratégie de diversion asiatique

Xi a-t-il opté pour une confrontation de second degrés avec l’Amérique en engageant ses forces ou les forces alliés en Ukraine?

Cette curieuse annonce faite par le leader nord coréen qui tout en dénonçant l’interventionnisme US à Taïwan offre d’envoyer quelques 100 000 soldats nord-coréens sur le front ukrainien nous place sur cette piste.

Au fait l’axe sino coréen a tout intérêt à faire enliser l’Amérique en Ukraine pour éviter qu’il n’ouvre pas un second front anti route de la soie. Au moins 68 avions de combat chinois et 13 navires de guerre ont été aperçus le vendredi 5 août dans la zone des exercices militaires chinois près de Taïwan.

La Chine démontre en effet qu’elle est prête à utiliser son pouvoir pour réprimer les ambitions de Taïwan et protéger sa souveraineté, quitte à en découdre directement.

«Les avions et les navires de l’armée chinoise continuent de se masser dans le détroit de Taïwan, et en nombre sans précédent, du moins par rapport à ces derniers temps. Selon le ministère taïwanais de la Défense, 5 avions et 68 navires de guerre de l’armée chinoise ont été déployés dans le détroit de Taïwan», ajoute la même source. Le lundi 4 octobre 2021, la Chine a envoyé 56 avions de combat dans le détroit de Taïwan en une seule journée.

7 avions J-10, 6 avions J-11, 10 avions J-16, 24 avions Su-30, 1 avion Y-8 EW, 1 avion Y-8 ASW ont survolé le ciel du détroit de Taïwan. Ceci étant, une confrontation directe que simulent en ce moment de nouveaux exercices militaires chinois lancée ce 8 aôut et pour une durée d’un mois comporte trop de risque ce qui explique le recours de l’axe anti US asiatique à la guerre par procuration.

D’où l’annonce choc de Kim. La Corée du Nord a critiqué ce mercredi la visite à Taïwan de la présidente de la Chambre des représentants des Etats-Unis, Nancy Pelosi, en la décrivant comme une « interférence impudente » de Washington dans les affaires intérieures d’un autre pays.

Le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a déclaré que cette visite a vivement suscité les inquiétudes de la communauté internationale avant d’afficher son soutien à la Chine. La diplomatie nord-coréenne a décrit la visite de Pelosi comme une violation de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la Chine.

«La situation actuelle montre clairement que l’ingérence effrontée des États-Unis dans les affaires intérieures d’autres pays et ses provocations politiques et militaires délibérées sont en effet la principale cause des atteintes à la paix et à la sécurité dans la région», a déclaré une porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères.« Taïwan fait partie intégrante de la Chine, et la question de l’île constituent les affaires intérieures de la Chine », a-t-elle réitéré.

«Nous condamnons fermement l’ingérence de toute puissance étrangère dans l’affaire Taïwan et soutenons pleinement la position équitable du gouvernement chinois de défendre résolument sa souveraineté et son intégrité territoriale», a ajouté la porte-parole.

Et de conclure : «Le complot des États-Unis pour déstabiliser la croissance et le développement de la Chine sont voués à la défaite», a-t-elle noté quelques heures avant que le leader Kim jette une pavée dans le mare en établissant un lien directe entre Taïwan et Ukraine.

La Corée du Nord a offert 100 000 soldats volontaires au Kremlin pour aider la Russie à gagner la guerre contre l’Ukraine, selon les médias d’Etat russes. «Il y a des rapports selon lesquels 100 000 volontaires nord-coréens sont prêts à venir participer au conflit», a déclaré le spécialiste militaire russe Igor Korotchenko sur Channel One Russia.

Korotchenko a fait l’éloge de la richesse de l’expérience de l’armée nord-coréenne en matière de guerre de contre-batterie.« Si la Corée du Nord exprime le désir de remplir son devoir international de lutter contre le fascisme ukrainien, nous devrions les laisser faire », a-t-il ajouté, selon le quotidien New York Post.

L’armée nord-coréenne est la quatrième plus grande armée au monde, avec près de 1,3 million d’actifs, selon le Council for Foreign Relations, basé à New York. 600 000 autres servent comme soldats de réserve.L’ambassadeur de la Russie en Corée du Nord, Alexander Matsegora, a proposé en juillet dernier que des travailleurs nord-coréens soient envoyés dans le Donbas pour aider à reconstruire.

« Les travailleurs coréens sont qualifiés et capables de travailler dans des conditions très difficiles. Ils pourraient nous aider à restaurer nos infrastructures sociales et industrielles, détruites par les rebelles nazis ukrainiens. » a déclaré l’ambassadeur russe au journal russe Izvestia. La Corée du Nord est l’un des rares pays à pouvoir mener une politique étrangère totalement indépendante. Aucun pays ne peut forcer la Corée du Nord à faire ou à ne rien faire.La Corée du Nord est devenue le cinquième pays à reconnaître l’indépendance des républiques du Donbass.

A ce qui parait, la stratégie de riposte de Pékin a plusieurs couches :

1. Sanctions contre Nancy Pelosi ses membres de famille. Ce détail est très important car les liens étroits de sa famille avec les mafias italo-américaines de la côte Est des États-Unis font l’objet d’un intérêt particulier en Chine ;

2. Suspension du dialogue avec les Etats-Unis au niveau des commandements militaires régionaux ;

3. Annulation de toutes les réunions avec des représentants du département américain de la Défense (Pentagone) ;

4. Suspension temporaire de la coopération avec les États-Unis dans le domaine de la lutte contre l’immigration clandestine ;

5. Suspension de la coopération bilatérale dans le domaine de la lutte contre les stupéfiants ;

6. Suspension des négociations bilatérales sur le changement climatique ;

7. Suspension de la coopération bilatérale dans le domaine judiciaire ;

8. Suspension de la coopération bilatérale dans la lutte contre le crime organisé transfrontalier.

La Chine a arrêté les exportations de sable vers Taïwan. Le sable est un élément essentiel dans la fabrication des microprocesseurs. La partie chinoise a également suspendu les importations de poisson congelé en provenance de Taïwan et sanctionné une centaine d’entreprises insulaires. Le volume des échanges entre la Chine et Taïwan en 2021 était de plus de 328 milliards de dollars américains.

Cette décision pourrait avoir une influence très négative sur la péninsule coréenne où Pyongyang prévoit de lancer un nouvel essai nucléaire. La Corée du Nord a clairement déclaré qu’elle utiliserait sa dissuasion nucléaire à la première provocation et de nombreux analystes pensent qu’un essai nucléaire nord-coréen est imminent. En est le signe l’annonce du déploiement de troupes en Ukraine. Le front anti US entre pacifique et mer Noire se fusionne.

Source : Press TV

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com