Spread the love

USA : Escalade signée la Chine !

La petite tournée asiatique de Nancy Pelosi et notamment son passage à Taïwan, est considéré par la Chine comme un point en rupture justifiant un réajustement de la politique étrangère chinoise et une révision en profondeur des relations bilatérales avec Washington.

Outre une série de manœuvres militaires simulant à munitions réelles un blocus total de l’île sécessionniste ainsi que la disparition de ce qui était appelé la ligne médiane du détroit de Formose avec le passage de missiles chinois au-dessus de l’île (y compris à Taipei), Beijing a annoncé le 5 août 2022 une série de mesures en représailles aux provocations de Washington :

1. Sanctions à l’égard de la gérontocrate Nancy Pelosi née d’Alessandro, 82 ans, présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, membre du parti démocrate. Ces sanctions s’étendent aux membres de sa famille. Ce détail est très important dans la mesure où les liens solides de sa famille avec le Milieu et les mafias italo-américaines de la Côte Est des États-Unis font l’objet d’un intérêt particulier en Chine ;

2. Suspension du dialogue avec les États-Unis au niveau des commandements militaires régionaux ;

3. Annulation de toutes les rencontres avec les représentants du Département américain de la Défense (Pentagone) ;

4. Suspension temporaire de la coopération avec les États-Unis dans le domaine de la lutte contre l’immigration illégale ;

5. Suspension de la coopération bilatérale dans le domaine de la lutte contre les narcotiques ;

6. Suspension des négociations bilatérales sur le changement climatique ;

7. Suspension de la coopération bilatérale dans le domaine judiciaire ;

8. Suspension de la coopération bilatérale en matière de lutte contre la criminalité transfrontalière organisée.

Les choses ne vont pas en rester à ce stade.

La Chine a arrêté les exportations de sable vers Taïwan. Le sable est un élément essentiel dans la fabrication de microprocesseurs. La partie chinoise a également suspendu les importations de poissons congelés de Taïwan et sanctionné une centaine de compagnies insulaires. Le volume des échanges entre la Chine et Taïwan s’élevait en 2021 à plus de 328 milliards de dollars US.

Cette agitation pourrait influer très négativement sur la péninsule coréenne où Pyongyang pourrait être fort tenté par un nouvel essai nucléaire. La Corée du Nord a clairement affirmé qu’elle usera de son arme de dissuasion nucléaire à la première provocation et nombre d’analystes pensent qu’un essai nucléaire nord-coréen serait imminent.

Cette situation aura également un impact au Moyen-Orient, en Eurasie et en Afrique.

Un rapprochement plus affirmé de la Chine avec l’Iran n’est plus à exclure tandis que la perspective d’une alliance militaire formelle avec la Russie se précise. Enfin, la Chine pourrait se montrer plus agressive dans les zones d’influence occidentale en Afrique.

Aucun pays d’Asie de l’Est, à l’exception du Japon, a condamné les manœuvres militaires chinoises autour de Taïwan. Un signe alarmant pour Washington.

Source : Strategika 51

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com