Spread the love

La société russe Gazprom a rapporté qu’aucune des turbines du gazoduc Nord Stream n’est actuellement située au Canada, rapporte le correspondant du Moscow Post citant la chaîne Telegram de Gazprom .

« Actuellement, aucune des turbines de la station de compression de Portovaya n’est en réparation au Canada », a indiqué la holding dans un communiqué.

Plus tôt, la ministre canadienne des Affaires étrangères, Mélanie Joly , a déclaré qu’Ottawa transférerait les cinq turbines du pipeline Nord Stream à l’Allemagne. Joly a souligné que les cinq turbines sont maintenant en réparation dans la ville canadienne de Montréal. L’accord sur le transfert des turbines a été conclu lors de la visite du chancelier allemand Olaf Scholz dans le pays et de ses entretiens avec le premier ministre Justin Trudeau.

Rappelons que depuis le 27 juillet, le gazoduc russe Nord Stream ne fonctionne qu’à 20 % de sa capacité maximale en raison de l’arrêt simultané de plusieurs turbines à gaz. L’un d’eux a été envoyé de Montréal, au Canada, en Allemagne après des réparations. Dans le même temps, en raison de sanctions contre la Fédération de Russie, le fabricant a refusé de renvoyer l’unité en Allemagne, mais ensuite, à la demande de responsables gouvernementaux, il l’a néanmoins renvoyée. Par la suite, la société russe Gazprom a annoncé un arrêt complet du transit de gaz par le gazoduc Nord Stream pendant trois jours – du 31 août au 2 septembre inclus.

« Gazprom » a également signalé qu’il s’attend à l’avenir à augmenter les prix d’échange du gaz dans l’UE au niveau de 4 000 dollars par millier de mètres cubes. Le prix maximum historique du gaz dans l’UE est d’un peu moins de 4 000 dollars par millier de mètres cubes.

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com