Spread the love

Déclaration du service de communication du président exécutif du PPA-CI 

 

Déclaration du service de communication du professeur Hubert Oulaye, député de Guiglo sous-préfecture, président exécutif du PPA-CI suite à un article publié sur le site Koaci.com et qui à fait allusion à sa personne à propos d’une éventuelle candidature du PPA-CI à l’élection présidentielle de 2025.

I/ Les faits

Dans un texte publié sur le site koaci.com le mercredi 31 août 2022 à 17 heures, le nommé Jean Chrésus insinue que les trois grands partis de la Côte d’Ivoire, à savoir le PPA-CI du président Laurent Gbagbo, le PDCI-RDA du président Henri Konan Bédié et le RHDP du président Alassane Ouattara seraient à la recherche d’éventuels candidats de substitution de leurs candidats naturels à la présidentielle de 2025S’agissant particulièrement du PPA-CI, l’auteur affirme ceci : « En-tout-cas, face à un Laurent Gbagbo qui serait empêché de briguer la magistrature suprême en 2025, koaci apprend de sources proches du PPA-CI que des cadres compétents au sein de ce parti sont actuellement sur une liste de l’ex-président . Parmi ces derniers, si l’on cite entre autres Stéphane Kipré, le choix qui, pour l’heure, retient l’attention du président Laurent Gbagbo reste Hubert Oulaye, homme politique ivoirien  à Guiglo dans l’ouest de la Côte d’Ivoire , 72ans.

II/ Notre analyse

A/ De l’opportunité d’une telle analyse

Nous nous interrogeons sur l’opportunité d’une telle analyse qui porte sur des élections qui sont prévues pour se tenir en 2025soit dans trois ans alors même que tous les partis sepréparent pour les échéances électorales locales qui elles, ont lieu en 2023 soit dans un an. C’est le lieu de rappeler qu’au plan national, l’ensemble des ivoiriens, nonobstant leur appartenance politique, sont préoccupés à l’heure actuelle auplus haut point par deux situations majeures. Il s’agit d’une part de la cherté de la vie qui fait qu’ils ne mangent plus à leur faim et sont par ailleurs très soucieux pour la scolarité de leurs enfants en cette rentrée scolaire. D’autre part , il y a la question de nos 49 compatriotes, membres de nos forces armées nationales, qui sont retenus au Mali et dont personne ne nous explique clairement la situation.

Nous estimons que ces deux situations sont suffisamment graves pour ne pas retenir l’attention de tout ivoirien soucieux de l’avenir de ce pays. Le temps des spéculations sur les candidatures viendra certainement en 2024. Attendons donc ce moment-là. Un pays ne vit pas que d’élections. Ceci nous amène dès à nous interroger également sur les intentions de l’auteur de ce texte.

B/ Des intentions de l’auteur 

Si l’intention de l’auteur du texte susvisé était de faire plaisir au professeur Hubert Oulaye et à ses proches, il s’y prend mal. Car le président exécutif du PPA-CI nommé par le président Laurent Gbagbo n’en a pas besoin.

En effet, en sa qualité de président exécutif du PPA-CI, le professeur Hubert Oulaye est préoccupé par la mission à lui confiée par le président Laurent Gbagbo. A savoir l’installation des structures du parti sur toute l’étendue du territoire national et sa gestion quotidienneC’est-à-dire asseoir les fondamentaux du parti à l’effet de lui donner les rudiments nécessaires pour les batailles électorales à venir.

 

En outre, homme de convictions et compagnon très fidèle parmi les fidèles du président Laurent Gbagbo, le professeur Hubert Oulaye n’a jamais imaginé que le PPA-CI créé par le président Laurent Gbagbo dans les conditions que l’on sait peut avoir un autre candidat en dehors de son fondateur. En d’autres termes, le professeur Hubert Oulaye estime pour sa part quen ce qui concerne la candidature à l’élection présidentielle, le PPA-CI n’a pas un autre plan en dehors de celui incarné par le président Laurent Gbagbo. Enfin, Le professeur Hubert Oulaye trouve malsain tout débat autour des candidatures des trois grands partis alors même que leurcandidatnaturels sont en possession de leurs facultés physiques et morales et que surtout, ils sont éligibles au regard de notre actuelle constitution.

Notre position

Vu le contexte dans lequel le texte est écrit et les termes utilisés, on pourrait s’interroger sur les intentions réelles des auteurs de ces écrits. S’agit-il d’importuner le président du PPA-CI, son excellence Laurent Gbagbo dans sa quête de solutions aux problèmes vitaux qui minent la Côte d’Ivoire ? Mais également de perturber le président exécutif dans l’exécution de la mission que son chef lui a confiée ? En tout état de cause, homme pluridimensionnel, le professeur Hubert Oulaye poursuit calmement, sereinement et efficacement son travail d’implantation du parti que lui a confié le président Laurent Gbagbo, son mentor à qui il voue une fidélité inconditionnelle. Il ne saurait par conséquent, se laisser distraire par ces genres d’intrigues et d’invectives qui n’honorent pas leurs auteurs.

Le service de communication du président exécutif

Le coordonnateur

Boga Sivori 

 

 

 

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com