Spread the love

Dans le cadre de la mission d’évaluation de l’implantation des structures de base, initié par la Direction du Parti des Peuples Africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI), le Coordinateur Régional, Konate Navigue a entrepris une série de tournée pour attester la véracité des implantations des structures du parti dans sa région.

En effet, le dimanche 04 Septembre, les premiers responsables du PPA_CI de la région et les militants se sont retrouvés à Kouto, plus exactement au foyer des jeunes de Tindara avec le chef de mission, le camarade Secrétaire National Technique Dasso Kacou pour évaluer l’effectivité de la mise en place des structures de base du PPA-CI dans la région de la Bagoué.

« Chers parents, je suis devant vous aujourd’hui avec des gens venus d’Abidjan pour nous visiter dans la BAGOUE. On a fini les étapes de Boundiali et de Tingrela. Ils sont venus, ils ont vu, ils ont vécu. Ce sont les camarades Dasso Kacou et Yves Gnakoury. Ici à Kouto en votre nom, je voulais leur dire encore merci pour le déplacement. Mais ils m’ont dit qu’ils sont surpris de l’engouement et la détermination des gens dans cette région réputée pour être difficile pour le parti. Ici devant vous, je vais leur donner l’explication.
Chers camarades venus d’Abidjan. La mobilisation que vous observez est dû au travail colossal que le président Laurent Gbagbo, nous a permis de faire de 2007 à 2010. En trois ans, grâce à Gbagbo j’ai construit des écoles primaires dans le département de Kouto. Grâce à Gbagbo, j’ai construit maternités. Grâce à Gbagbo, j’ai offert 43 groupes électrogènes à 43 villages non encore électrifiés. Grâce à Gbagbo j’ai réhabilité l’école en remplaçant les toitures des bâtiments dans beaucoup de villages ici. La rébellion avait fait fuire l’administration des zones occupées. Durant 7 ans, l’école n’existait plus chez nous. Chaque village s’est donc organisé pour prendre des bénévoles ( niveau CM) pour sauver ce qu’il appelaient encore école. Quand après l’accord de Ouagadougou, j’ai organisé la première tournée dans le département, j’ai trouvé que tous les villages étaient endettés entre 700.000 et un million de francs puisqu’il fallait payer les bénévoles. Grâce à Gbagbo, J’ai payé toutes les dettes de plus de 43 villages et cela a permis aux parents d’assurer les enseignements jusqu’au retour de l’administration. Grâce à Gbagbo, j’ai équipé certains centres de santé en ambulance et en matériel médical . En 3 ans ce sont quelques actions que le président Gbagbo nous a permis de réaliser et c’est loin d’être exhaustif. Ce que je dis ici toutes les populations le savent. Ici dans cette salle tout le monde le sait. Mais je tenais à vous le dire pour que vous le sachiez et que nul n’en ignore. C’est pourquoi quand je vais dans un village par surprise , je crée l’émeute. Mais quand j’annonce mon arrivée, c’est la fête. Mais c’est une popularité par procuration. Le jour ou Gbagbo lui-même va mettre ses pieds ici, vous verrez Dieu ce jour là. Pour le moment, les populations me le rendent bien. Elles ne sont pas hypocrites. J’ai été candidant ici contre le grand frère et ministre KONE BRUNO en 2016 et 2021. Les résultats ne sont pas encore sortis, je les attends toujours et j’ai foi qu’ils sortiront un jour, dans pas longtemps. Camarades, je ne vais pas monopoliser la parole. Comme vous le constatez partout où vous passez, Gbagbo est aujourd’hui devenu ici le secours et le recours. Après avoir goûté aux deux sauces, les populations veulent revenir à la sauce gbagbo. Celle d’aujourd’hui est à mer et même nocive. Ce n’est pas moi qui le dit , ce sont les populations elles mêmes qui le répètent ici. C’est à nous de nous organiser pour faire ce que j’appelle une opération chirurgicale sur cette partie du pays. J’espère être à la hauteur de la tâche. Je demeure à la disposition du président Gbagbo et du parti. Camarade Dasso tu as la parole pour planter le décor de la réunion. DIEU nous bénisse.
Je vous remercie.», a déclaré Koné Navigue.

Notons que dès le samedi 03 Septembre, les émissaires du Président Laurent Gbagbo ont sillonné les villes de Boundiali, dans la matinée puis dans l’après-midi à Tingrela pour finir le dimanche 04 Septembre à Kouto.

En conclusion, à Boundiali, la délégation a rendue visite au préfet et réunion a eu lieu au siège du pdci. Salle pleine. Et à Tingrela, la rencontre a eu lieu au siège de la chefferie traditionnelle.

Un véritable parcours de combattant pour implanter le PPA-CI au Nord du pays, présenté comme un fief du parti pouvoir.

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com