Spread the love

DISCOURS DU PRESIDENT HENRI KONAN BEDIE
14EME BUREAU POLITIQUE 29 SEPTEMBRE 2022
Chers Membres du Bureau Politique, Militantes et Militants,
Vous êtes venus de toutes les régions et contrées de notre chère Côte d’Ivoire, mais aussi de la diaspora. Votre présence témoigne de la diversité qui fait la force de notre cher Parti.
C’est toujours un immense plaisir de nous voir tous, ainsi rassemblés, pour notre intérêt commun, le PDCI-RDA.
Chères sœurs, chers frères,
Je suis ravi d’être avec vous en ce jour du 29 Septembre 2022, à Daoukro, pour la tenue de ce 14ème Bureau Politique, en vue de la convocation du 13ème Congrès Ordinaire, telle qu’annoncée par mes soins le 18 Octobre 2021, lors de la clôture des festivités marquant la commémoration des Soixante-quinze ans de vie de notre grand Parti.
1

Au cours de la période de 2021 à fin Août 2022 vous avez fait preuve de générosité, de compassion, d’amour et de fidélité à l’endroit de notre grand parti ainsi qu’à mon endroit, à l’endroit également de mon épouse et de toute ma famille.
Vous nous avez soutenus moralement, matériellement et financièrement pendant les obsèques du Vice-président, Premier Ministre Charles Konan BANNY, de mon frère aîné, Chef de la Tribu Nambais Koffi Marcelin BEDIE, et de certains de nos Elus et Militants qui nous ont hélas quittés durant cette même période.
(Une minute de Silence)
Chers Compagnons, Membres du Bureau Politique,
Pour la préparation et la tenue de notre réunion de ce jour, j’ai décidé de mettre en place un Comité de pilotage, à l’effet d’impliquer et de mettre à contribution tous les organes opérationnels de notre Parti.
Les objectifs visés étaient :
• D’une part, de favoriser la collaboration et
l’unité d’action entre toutes les structures existantes du Parti pour l’organisation de ce Bureau Politique.
2

• Et d’autre part, de commencer la préparation de notre prochain Congrès Ordinaire, que je veux inclusif et rassemblant toutes les énergies et intelligences du Parti.
Je suis content de voir que d’une façon générale, les équipes en place ont travaillé. Cependant, il m’est revenu et j’ai pu constater que dans certains cas, l’intérêt personnel a primé sur l’intérêt collectif, contrairement à mes instructions.
Ceci n’est pas acceptable et cela a été formellement signifié à certains et le sera dans les plus brefs délais pour les autres.
En conséquence, je compte effectuer certains réglages quant à la mise en place des commissions qui vont avoir la responsabilité de l’organisation de notre prochain Congrès.
Chers Membres du Bureau Politique,
Revenant à l’objet de notre rencontre qui est la convocation du 13ème congrès ordinaire, permettez- moi de vous rappeler qu’en lieu et place d’un Congrès Ordinaire attendu en 2018, le Parti a dû organiser le 6ème Congrès Extraordinaire, le 15 Octobre 2018, avec pour thème « stabilité et clarification pour une marche harmonieuse vers 2020».
Le dit congrès s’est tenu pour entériner toutes les résolutions prises au cours des Bureaux Politiques
3

du 17 Juin 2018, du 24 septembre 2018 et du 08 Octobre 2018.
Nous avions connaissance que, faute d’avoir pu absorber notre grand Parti dans le RHDP, certaines âmes mal intentionnées, ont voulu faire disparaitre le PDCI-RDA par le biais d’une liquidation ou dissolution par voie judiciaire.
Ce 6ème Congrès extraordinaire nous a donc permis de déjouer ces plans, et ce grâce à la vigilance et l’engagement de tous.
Le Congrès du 15 Octobre 2018 nous a permis, à travers, ses résolutions unanimement adoptées, de:
– reporter le 13ème congrès ordinaire après la tenue de l’élection présidentielle d’octobre 2020;
– prolongerlesmandatsencoursduPrésidentdu parti, de celui des organes et des structures spécialisées du Parti jusqu’à la tenue effective du 13ème Congrès Ordinaire prévu après l’élection présidentielle de 2020;
– retirer le PDCI-RDA du groupement Politique RHDP;
– donnermandatauPrésidentduPDCI-RDAafin d’engager des négociations pour la mise en place d’une plate-forme de collaboration du PDCI-RDA avec les autres forces vives de la Nation et les Partis Politiques qui partagent
4

notre vision d’une Côte d’Ivoire Réconciliée, Rassemblée et Pacifique.
Chers Membres du Bureau Politique,
Je suis convaincu, que la bonne organisation de notre prochain Congrès Ordinaire, nécessite un examen approfondi de la marche de notre parti afin de tirer les leçons, des bonnes et mauvaises expériences que notre Parti a connues au cours de ces dernières années.
Cet examen approfondi devra nous situer sur les succès et les insuffisances de notre appartenance :
– au groupement politique RHDP;
– à la Coalition pour la Démocratie, la Réconciliation et la Paix (CDRP), regroupant vingt-trois partis politiques que j’ai conduits.
De même, il nous faut examiner les résultats de notre collaboration avec:
– laPlate-FormeEnsemblepourlaDémocratieet la Souveraineté (EDS) maintenant PPA-CI du Président Laurent GBAGBO ;
– l’Union Républicaine pour la démocratie de Danielle Boni Claverie ;
– liberté et démocratie pour la République de Mamadou KOULIBALY ;
5

– – –
la Plate-Forme des Partis Politiques de l’Opposition regroupant ;
l’Alliance des Forces Démocratiques (AFD) du Président Affi N’GUESSAN ;
la plate-forme Arc En Ciel du Président Albert Mabri Toikeuse.
Il est important de constater que la majeure partie de ces familles politiques, contrairement au PDCI- RDA, ont soit disparu, soit subi des scissions ou mutations.
Il nous revient d’examiner le contenu, la portée et l’efficacité des rapprochements tissés sur le terrain avec les partis politiques, à ce jour et ce afin de bâtir notre stratégie d’alliances, si besoin est, dans les prochaines années en vue des échéances électorales à venir.
Chers Membres du bureau politique,
J’ai parcouru l’ensemble des rapports et documents qui m’ont été transmis et qui retracent, selon leur nature, les faits, actions ou événements majeurs qui ont affecté la vie de notre Parti depuis notre dernier Bureau Politique.
Il est indispensable, pour un Bureau Politique devant convoquer un Congrès Ordinaire, que nous puissions disposer d’un document d’orientation stratégique sur la marche de notre parti.
6

Outre les aspects Juridiques, évoqués par le Coordonnateur Général de la Veille Juridique du Parti, ce document d’orientation stratégique devra découler :
❖ Premièrement, du constat de disfonctionnements dans les domaines :
– de prises de décision au sommet du parti ;
– de l’imputation de ces disfonctionnements à la base en passant par les délégations et les structures spécialisées du parti ;
– de la collaboration avec d’autres Partis Politiques (en vue d’alliances ou de rapprochements potentiels avec notre grand Parti).
❖Deuxièmement des propositions pertinentes qui m’ont été transmises spontanément par l’ex Mouvement des Etudiants et Elèves de Côte d’Ivoire (M.E.E-CI), par le Bureau Exécutif National de la JPDCI Urbaine et par certains de nos militants. Je les remercie ici formellement pour ces propositions enrichissantes pour nos travaux.
❖Troisièmement, de l’analyse de l’organisation et des résultats obtenus par notre Parti lors des dernières échéances électorales. Nous devons veiller à préserver les zones acquises et nous
7

engager à reconquérir les zones perdues, du fait de nos alliances passées, d’un découpage électoral qui nous est défavorable, d’un manque de transparence des scrutins électoraux, du manque d’impartialité de la CEI et également nous ne saurions le cacher dans certains cas, de notre trop grande assurance, voire notre arrogance vis-à-vis de nos Militants.
J’en veux pour preuve, l’élection partielle perdue à Bodokro, lors du renouvellement d’un siège au parlement qui appartenait au PDCI-RDA.
J’instruis le Coordonnateur Général chargé de la Gestion et du Suivi des Elections, de nous préparer un rapport auquel devront être attachées des recommandations tenant compte de nos différentes expériences des derniers scrutins électoraux.
Dans ce contexte, je tiens à rappeler que le rôle et la structuration du Comite de Gestion et de Suivi des Elections ont été définis afin que ce Comité élabore une stratégie électorale et son plan de mise en œuvre afin de permettre à notre parti de gagner de nouveaux territoires, tout en renforçant les territoires historiquement acquis à notre cause.
De ce fait, le Comité de Gestion et de Suivi des Elections se doit d’avoir une approche avant- gardiste, en anticipant des scénarios, mais aussi en adoptant une approche de médiation afin d’éviter
8

les candidatures d’indépendants de certains Militants du PDCI-RDA, qui ne peuvent que contribuer à l’effritement de nos voix.
Les différents résultats obtenus lors de dernières échéances électorales de 2021 et 2022, nous exhortent à revoir notre approche dans ce domaine.
Ainsi, les différents Coordonnateurs des commissions dudit Comité à savoir : les Elections, la Prospective, le Juridique, la Communication et la Sécurité, établiront et nous présenteront un plan Stratégique conjoint, avant la tenue du prochain Congrès.
Ce plan qui doit nous être soumis dans les plus brefs délais, constituera notre outil Stratégique d’Information, d’action, de Communication et de Mobilisation pour nos Militants en vue des échéances électorales à venir.
Je tiens à rappeler que le succès et le rayonnement de notre Parti repose sur les liens fonctionnels efficaces entre les différents organes du parti et les Structures nouvellement crées à savoir :
– Le Secrétariat Exécutif ;
– La Coordination des Activités des Vice-
Président ;
– L’inspection du Parti ;
– Le Comité des Sages ;
– Le Conseil de Discipline ;
9

– Le Conseil de Surveillance ;
– La Grande Chancellerie ;
– Le Comité Politique ;
– Le Comite de Gestion et de Suivi des
Elections ;
– Le Comité des Mobilisations et de
Développement des Ressources ;
– La Commission Economique, Sociale et
Culturelle ;
– L’institut de Formation Politique ;
– La Grande Cellule de Coordination de la
Communication ;
– L’UFPDCI Urbaine et Rurale ;
– La JPDCI Urbaine, Rurale et Estudiantine.
J’attache une importance particulière à une plus grande intégration des Femmes et des Jeunes dans les Instances et Comités opérationnels du Parti et ce dès les travaux de préparation du prochain Congrès. Je suivrai personnellement la mise en œuvre de ce point précis.
Notre stratégie de reconquête du pouvoir, une fois définie et approuvée, devra être communiquée clairement à nos militants mais également à tous nos sympathisant éventuel que nous nous devons de convertir en militants. Si les canaux traditionnels d’information restent importants pour notre base traditionnelle, force est de constater qu’avec les nouvelles technologies de l’information, nous
10

devons avoir une plus grande présence sur les réseaux sociaux afin de toucher les jeunes qui constituent la Côte d’Ivoire de demain. J’instruis donc ici l’ensemble de membres de la commission de communication de me proposer un plan stratégique de communication pour les trois années à venir dont les grandes lignes seront présentées lors de notre prochain Congrès.
Je rappelle une nouvelle fois que le Conseil de Surveillance devra s’assurer de l’effectivité des liens fonctionnels facilitant l’harmonisation, la cohésion et l’unité d’actions entre les structures nouvellement créés et les autres organes de notre parti.
Chers Membres du Bureau Politique,
Pour conclure, je propose que le prochain Congrès se prononce sur :
– La transformation ou non des comités et commissions, nouvellement créés en organes statutaires du parti.
– les questions touchant à la définition des liens fonctionnels entre tous les organes nouvellement créés et ceux déjà existants (révision des statuts et règlements intérieurs);
11

– les renouvellements des mandats du Président du parti et ceux des Présidents et Présidentes des Organes et Structures spécialisées;
– l’affirmation du parti à œuvrer pour la réconciliation et la paix;
– l’adoption dans ses grandes lignes du projet de société et du programme de gouvernement du Parti, par la Commission Economique, Sociale et Culturelle.
Vu la complexité et l’étendue des questions à traiter, je propose que leur examen et adoption préalable se fassent au cours d’un prochain bureau politique à convoquer avant le 15 Décembre 2022.
Les travaux préparatoires de ce bureau politique seront coordonnés par le Conseil de Surveillance du parti, qui peut se faire assister par toute personne ressource ou structures du parti.
Il lui reviendra de constituer les commissions et entités à même de faciliter les travaux de ce bureau politique.
Telles sont Mesdames et Messieurs les Membres du bureau politique les points que je vous soumets, pour examen et adoption.
Sur ce, je souhaite plein succès à nos travaux de ce jour.
Dieu bénisse le PDCI-RDA
12

Dieu bénisse la Côte d’Ivoire
Je vous remercie de votre militante attention.
Fait à Daoukro, le 29 septembre 2022
HENRI KONAN BEDIE
Président du PDCI-RDA
13

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com