Spread the love

À l’approche du 14e Salon international de l’aviation et de l’aérospatiale de Chine qui aura lieu du 8 au 13 novembre à Zhuhai, l’Armée populaire de libération de la Chine a dévoilé la nouvelle génération du missile de croisière furtifs AKF98A.

Selon le site « Arabic Defense », ce missile de croisière de nouvelle génération d’une longueur d’environ 5 mètres est censé être installé sur le bombardier JH-7A2 et sera utilisé pour attaquer les cibles terrestres.

La Chine conçoit peut-être ce missile pour contrer les missiles américains JASSM et européens SCALP et Storm Shadow.

L’armée chinoise a dévoilé aussi la bombe guidée YJ-1000 qui pèse 1000 kg et peut être installée sur les avions de combat.

« La Chine développe son arsenal nucléaire beaucoup plus rapidement que les États-Unis et ce sera à court terme un problème pour l’armée américaine », a auparavant rapporté CNN citant l’amiral Charles Richard, chef du commandement stratégique américain, qui a la mission de superviser le programme d’armements nucléaires de la Chine.

Alors que les responsables du Pentagone tirent la sonnette d’alarme au sujet des projets de développement militaire de la Chine depuis des années, les commentaires de Richard décrivent une situation plus désastreuse par rapport aux déclarations d’autres responsables américains.

« Alors que j’évalue notre niveau de dissuasion contre la Chine, le navire coule lentement », a déclaré ce haut responsable militaire des États-Unis. « Il coule lentement, mais il coule, car fondamentalement, les Chinois mettent les capacités sur le terrain plus rapidement que nous. » [L’amiral américain a donc comparé son pays à un navire qui coule…]

La Chine a probablement l’intention de posséder au moins 1 000 ogives nucléaires livrables d’ici la fin de la décennie », a écrit Nuclear Posture Review, l’un des documents politiques portant sur le programme d’armes nucléaires de la Chine.

En 2021, Richard avait mis en garde contre le développement nucléaire de la Chine, le qualifiant de « percée stratégique ».

Pour rappel, le chef des opérations navales de la marine américaine, le général John Richardson, a déclaré le 19 octobre que face aux « menaces croissantes de Pékin et de Moscou », les États-Unis devront se préparer constamment à la guerre.

Parallèlement à ces déclarations, un haut responsable militaire chinois a fait savoir que l’armée de son pays est prête à la guerre.

Source : Press TV

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com