Spread the love

Depuis son passage à Abidjan le 23 août 2022 pour l’inauguration de deux terrains de basket dans la commune d’Abobo, Mo. Bamba compte les jours qui le séparent de sa première sélection avec la Côte d’Ivoire.

Si le pivot du Magic d’Orlando a affiché son ambition d’enfiler la tunique des Eléphants lors de sa visite exceptionnelle sur les bords de la Lagune Ebrié, il l’a réitéré au micro de RFI, le mardi 8 novembre 2022.

« Cela fait quelques temps que l’on discute avec la Fédération quant à mon intégration à l’équipe nationale, et les discussions se passent très bien, cela avance. Je veux jouer avec les Éléphants. On travaille sur plusieurs dossiers, et on fait tout ce qui est possible pour que je joue à un moment donné avec le maillot ivoirien sur les épaules », a déclaré Mo. Bamba.

Si le processus semble long pour les nombreux fans locaux qui espèrent très vite le voir en orange, lui, reste confiant car connaissant le chemin pour avoir trouvé celui empli de difficulté et menant à la NBA.

« Durant les premières années de ma carrière en NBA, j’ai été très occupé à m’installer dans cette ligue avant tout, et maintenant je travaille afin de pouvoir représenter la Côte d’Ivoire au plus haut-niveau et à offrir ma contribution aux Éléphants », a-t-il fait entendre avant de souligner son envie de rendre fière la Côte d’Ivoire.

« Porter le maillot orange, représenter le pays et rendre fier mes compatriotes, ce serait quelque chose d’énorme, et je fais tout ce qui est mon possible afin de le faire rapidement. Il faut être patient, c’est la clé, mais porter le maillot de l’équipe nationale est un de mes objectifs de carrière, c’est clair. Je veux m’impliquer dès que possible et sur le long terme ».

La qualification de la Côte d’Ivoire pour la Coupe du Monde 2023 se présente comme un accélérateur de particules dejà semées par la Fédération Ivoirienne de Basketball dirigée par Mahama Coulibaly. Un rendez-vous qui pourrait rimer avec la première de Mo. Bamba en orange, pour en devenir un Ambassadeur d’envergure, du haut de ses 2m13.

La Coupe du Monde 2023, « c’est un objectif très intéressant, qui me tente beaucoup, et on essaye de mettre tous les éléments de notre côté pour voir si cela est possible que je puisse être là pour la prochaine Coupe du monde. Jouer au plus haut niveau en FIBA, sur un plateau aussi compétitif que la Coupe du monde, ce serait une superbe chose », a-t-il confié sur RFI, même s’il sait mesurer le chemin qui l’y enverra.

Malgré quelques freins, « on essaye de tout mettre en place chacun de notre côté pour que je puisse porter le maillot de l’équipe nationale très prochainement, et j’espère que ce jour arrivera assez rapidement. Il y a encore beaucoup de temps avant ce tournoi et encore une saison quasi entière à effectuer, mais c’est certain que j’aimerai rejoindre la sélection dès la prochaine compétition internationale si cela est possible ».

Des derniers mots qui valident la vision de la FIBB et qui donnent plus espoir. Surtout que le prochain rendez-vous international est prévu pour février 2023, avec la 5è fenêtre des éliminatoires du Mondial pour lequel la Côte d’Ivoire fut première à se qualifier. Il n’y aurait pas meilleur tremplin pour s’intégrer avant la grande messe prévue du 25 août au 10 septembre 2023 en Indonésie, au Japon et aux Philippines.

SERCOM FIBB

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com