Spread the love

Guerre en Ukraine : les États-Unis, grands gagnants

Lors d’une interview ce vendredi 25 novembre accordée à Boursorama, la rédactrice en chef en charge de l’économie Béatrice Mathieu chez le magazine d’actualité français L’Express a estimé que les États-Unis étaient de grands gagnants de la guerre en Ukraine.

«Le soutien sans faille de Washington à l’Ukraine fait des États-Unis le grand gagnant de la séquence au plan mondial sans qu’un seul GI n’ait eu besoin de fouler le sol ukrainien», avec des gains géostratégiques, économiques, militaires et politiques indéniables», a expliqué Mathieu.

Et de poursuivre: «Les Américains seraient les grands gagnants du conflit en Ukraine, que ce soit sur le plan du gaz naturel liquéfié, de l’industrie d’armements ou de la compétitivité industrielle et des céréales.»

« L’industrie américaine engrange de contrats d’exportation de gaz naturel liquéfié (GNL) Made in US vers l’Europe privée de gaz russe, d’ailleurs avec des prix beaucoup plus élevés que ceux pratiqués aux États-Unis », a noté la journaliste française.

Après d’importantes quantités d’armes accordées à l’Ukraine, l’industrie militaire américaine tourne aujourd’hui à plein régime pour répondre à la demande de reconstitution des stocks de l’armée américaine, et aux commandes de différents pays européens, notamment pour les missiles et les canons. La commande par les Allemands de F-35 du constructeur américain Lockheed Martin a attiré une grande attention sur la brouille franco-allemande », a-t-elle indiqué.

« Sur le plan des céréales, l’Europe était très dépendante du maïs ukrainien, par exemple. Les récoltes ont été moins abondantes en Ukraine, et les producteurs américains ont commencé à exporter du maïs vers l’Europe. La crise énergétique commence à inciter des entreprises européennes à se délocaliser vers les États-Unis, où l’approvisionnement d’énergie est garanti et bon marché », a-t-elle ajouté.

L’UE s’empare de l’Ukraine tandis que les États-Unis profitent de la guerre

Vendredi, RT a cité un article de Politico d’un jour plus tôt rapportant que certains hauts responsables de l’UE étaient frustrés par les Américains profitant de la guerre alors que les Européens étaient aux prises avec des difficultés économiques en raison du conflit entre l’Ukraine et la Russie.

Un haut responsable de l’UE interrogé par RT a déclaré que les États-Unis étaient le pays qui profitait le plus du conflit parce qu’« ils vendent plus de gaz et à des prix plus élevés, et parce qu’ils vendent plus d’armes ».

Entre-temps, les sanctions imposées par les États-Unis à la Russie pour son opération militaire en Ukraine ont provoqué des perturbations majeures dans les livraisons de gaz à l’Europe, et les pays de l’UE comptent désormais sur les entreprises américaines pour fournir du gaz pendant les mois froids d’hiver, qu’ils vendent à des prix beaucoup plus élevés que les Russes, ce qui entraîne une augmentation drastique du coût de la vie et une forte inflation dans l’UE.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a noté la semaine dernière qu’en essayant d’isoler Moscou sur le conflit ukrainien, l’UE ne fait « qu’imposer des coûts aux pays de l’UE et à leurs citoyens, qui sont obligés de payer de leur poche les erreurs stratégiques de leurs politiciens ».

La loi américaine sur la réduction de l’inflation, un programme incitatif qui offre d’énormes subventions et allègements fiscaux aux entreprises vertes, est une autre pomme de discorde entre les Américains et les Européens. Bruxelles craint que cela ne soit potentiellement ruineux pour l’économie du bloc européen, car cela pourrait donner aux constructeurs américains de véhicules électriques un avantage sur leurs homologues européens sur le marché lucratif des États-Unis.

« Nous sommes vraiment à un tournant historique », a déclaré un responsable de l’UE à Politico, insistant sur le fait que « les États-Unis doivent se rendre compte que l’opinion publique évolue dans de nombreux pays de l’UE », a-t-il ajouté.

L’armée américaine a signé d’énormes contrats avec des fabricants d’armes, les poussant à accélérer leur production d’armes.

En plus des 18 milliards de dollars d’armes à l’Ukraine, le Pentagone a également dépensé plus de 2,6 milliards de dollars entre mai et octobre pour reconstituer les principaux stocks d’armes, selon des données récentes sur les contrats.

Source : Press TV

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com