Spread the love

Le départ de l’armée française du Burkina n’est pas la fin des relations diplomatiques entre les deux pays, ministre

«Ce que nous dénonçons aujourd’hui c’est l’accord qui permet aux Forces françaises d’être au Burkina. Au-delà de cela, il ne s’agit pas de la fin des relations diplomatiques entre le Burkina Faso et la France et peut-être d’autres partenaires. » Jean Emmanuel Ouédraogo

Départ de l’ambassadeur Luc Hallade : La France devrait accéder à cette requête dans la semaine

« Nous avons reçu toutes les assurances que les autorités françaises vont accéder à cette requête dès cette semaine. Nous attendons de voir l’aboutissement cette semaine de cette semaine », Jean Emmmanuel Ouédraogo

Départ des troupes françaises : « Le Burkina compte sur ses propres moyens » pour gagner la guerre, ministre Jean Emmanuel Ouédraogo.

« La vision de la Transition aujourd’hui c’est que ce sont les Burkinabè eux-mêmes qui vont consentir les sacrifices pour la libération et la reconquête de notre territoire et surtout pour la refondation ».

Départ armée française: Le Burkina n’a pas davantage de clarification à faire

«Il n’y a pas autre clarification à faire. Au stade actuel, nous ne voyons pas comment faire plus clair», a dit Jean Emmanuel Ouédraogo, en réponse à la demande de clarification souhaitée par le président Emmanuel Macron, à propos du départ annoncé de l’armée française du Burkina Faso.

 

Agence d’information du Burkina

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com