Spread the love

Le gouvernement du président français Emmanuel Macron a approuvé lundi sa réforme des retraites, contre laquelle plus d’un million de personnes ont manifesté jeudi dernier, qui entame maintenant son processus parlementaire alors que les manifestations se poursuivent, ont rapporté des médias internationaux.

Malgré le rejet majoritaire de l’opinion publique, le gouvernement a réitéré son engagement de repousser l’âge de la retraite de 62 à 64 ans d’ici 2030 et d’avancer à 2027 l’augmentation des années de cotisation nécessaires pour percevoir une retraite à taux plein (de 42 à 43).

La session plénière de l’Assemblée nationale (chambre basse) commencera à débattre du projet de loi à partir du 6 février, avant qu’il n’atteigne le Sénat (chambre haute). Les partis de gauche et l’opposition d’extrême droite ont déjà annoncé qu’ils voteraient contre.

Pour l’approuver, le parti au pouvoir, qui a perdu sa majorité absolue en juin, pourrait compter sur le soutien de Los Republicanos (LR, droite), favorable à une réforme, ou recourir à deux mécanismes controversés pour tenter de l’adopter sans le mettre à un vote.

Cette réforme est l’une des mesures phares que Macron, 45 ans, a promises lors de la campagne qui a conduit à sa réélection en avril, après que la pandémie de COVID-19 l’ait contraint à enterrer une première tentative.

Les huit principaux syndicats s’y opposent et appellent à une nouvelle journée de manifestations le 31 janvier après le succès de jeudi dernier.

L’âge de la retraite dans la deuxième économie de l’Union européenne (UE) est l’un des plus bas d’Europe et, si la réforme va de l’avant, la France serait plus proche des 65 ans de l’Espagne ou des 67 ans du Danemark.

Leave A Reply

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com